Skip to content
A compassionate Ottawa supports and empowers individuals, their families and their communities throughout life to live well and to die and grieve well.

OTTAWA – Emmené par une quinzaine de bénévoles, l’organisme Compassion Ottawa tente de rendre ses services accessibles en français afin de « changer la culture entourant la mort » dans la communauté franco-ontarienne.

« On a un malaise à parler de la mort. On n’hésite jamais à parler de la naissance, mais ceux qui abordent la fin de vie sont souvent isolés, car c’est un sujet qui reste tabou », explique Jean-Pierre Soublière.

Ce Franco-Ontarien d’Ottawa fait partie de la quinzaine de bénévoles francophones qui se sont joints aux 80 volontaires que compte Compassion Ottawa. Fondé en 2017, mais devenu officiellement un organisme sans but lucratif en 2019, l’organisme, créé par l’ancienne mairesse d’Ottawa, de 1991 à 1997, Jackie Holzman et l’ancien président-directeur général du Conference Board du Canada, Jim Nininger, tente actuellement de rendre bilingues son site internet, ses communications et ses services, offerts gratuitement.

Pour lire l'article complet sur le site de l'ONFR, cliquez ici.

Scroll To Top